/ Asie

Expérience : le sleeping bus au Vietnam

Dans un pays où le tourisme de backpackers est très développé, il faut pouvoir se déplacer facilement, et pour peu cher.

Un sleeping bus, c'est quoi ?

Sleeping bus est une bien grande expression pour décrire ces bus. Comme son nom l'indique, c'est un bus disposant de couchettes permettant de se coucher, et parfois de dormir un petit peu...

Le confort est variable, et bien évidemment on ne sait jamais à l'avance sur quel type de bus on va tomber. Certains disposent par exemple du wifi, mais rarement fonctionnel (jamais dans notre cas).

Attention, ce sont des bus de voyage mais pas de toilettes, donc il vaut mieux anticiper la chose !

Conseils

Comme souvent, on essayera de vous arnaquer sur les prix, adressez-vous de préférence directement dans les agences de voyages. Si vous réservez depuis votre hôtel, alors il se prendra forcément une commission sur le prix de la vente. L'avantage en revanche, c'est que l'on viendra vous chercher directement devant votre hôtel.

Placez vous stratégiquement.

Si vous êtes sujet à la claustrophobie, vous placer en haut ne vous offrira pas beaucoup d'espace entre votre tête et le plafond, pas très recommandé donc... De plus, en haut, on est généralement plus sujet aux mouvements du bus, à éviter également pour les personnes sujettes au mal des transports.

En résumé, le placement idéal que nous avons remarqué serait d'être dans la rangée centrale, en bas et relativement en avant du bus, pas évident donc !

Vue de l'arrière d'un sleeping bus

Prenez des boules quies.

En plus des écouteurs pour ne pas trop s'ennuyer, et pouvoir s'isoler, je vous recommande fortement les boules quies, sinon c'est quasiment impossible de dormir. Les Vietnamiens conduisant au klaxon, vous remarquerez très vite qu'il y a mieux comme berceuse qu'un concert de klaxons.

D'ailleurs, ce n'est pas non plus la musique qui pourra vous servir de berceuse. Tous les goûts ont beau être dans la nature, je doute du fait que beaucoup de gens s'endorment avec de telles musiques dans les oreilles... Jugez par vous même :

Playlist officielle des sleeping bus

Ne soyez pas pressés.

La SNCF n'a rien a envier au réseau de transport du Vietnam, en effet ici pas question d'être à l'heure. Comptez toujours une heure ou deux de marge par rapport à l'horaire donné !

Restez près de vos affaires

Il parait qu'il y a de nombreux vols commis dans ces bus, les gens étant endormis, il est assez facile de se faire détrousser. Le conseil c'est donc de regrouper ses effets de valeur et de dormir plus ou moins contre eux...

Ne soyez pas trop grand

Ah, vous n'y pouvez sans doute pas grand chose mais c'est sûr qu'au delà d'une certaine taille, le confort va s'amenuiser. Pour indication, je fais 1m80 et n'ai pas eu de problème particulier.

Prenez à manger

En général, des petites pauses sont prévues, mais pas toujours, alors avoir un petit peu de nourriture avec soi est vraiment appréciable. Généralement, un petit déjeuner est compris dans le voyage, au petit matin, c'est-à-dire environ 6h du matin. Oubliez les croissants et autres jus d'orange, ça sera bien souvent une soupe. À cette heure si matinale, ce n'est pas forcément ce que je préfère.

Habillez-vous

Parfois, la climatisation étant un peu forte, on pourrait presque attraper froid, prenez donc une petite laine avec vous ! Et habillez-vous confortablement, c'est mieux pour dormir. Je vous conseille les fameux elephant pants, très appréciés des backpackers, utiles en toutes circonstances !

Mon avis sur les sleeping bus

Couchettes dans un sleeping bus

Pour un prix défiant toute concurrence, vous pouvez donc vous déplacer quasiment partout dans le pays. D'ailleurs, cet article parle du Vietnam, mais dans les pays alentours, on trouve aussi de nombreuses liaisons en bus entre destinations touristiques.

Prendre le sleeping bus, c'est aussi croiser beaucoup de backpackers et c'est donc l'occasion faire des rencontres !

J'ai aussi beaucoup apprécié le fait de s'endormir en roulant et de se réveiller à destination, prêt à entamer une nouvelle journée.

Ah, et il parait que certains chauffeurs qui s'ennuient un peu la nuit, boivent pour que le temps passe plus vite. Comme la notion de test d'alcoolémie est inexistante dans ce pays, et que les gens conduisent généralement vite, ce n'est peut-être pas le moyen le plus sécurisé de se déplacer, mais bon, c'est l'aventure, et ça fait des choses à raconter ! ;)