Les ruines de Sukhothaï

11/02

Réveil un peu en catastrophe à Phitsanulok, il est 9h45. Le check-out est censé être à 10am, je me dépêche un peu.

Petit déjeuner : fried rice, ce n'est pas ce dont je rêvais mais j'ai faim alors go for it !

Fried rice

Je marche jusqu'à la gare routière où je prends le premier bus qui part pour Sukhothaï. Le bus est un peu roots, c'est parfait. Je commence un bronzage autoroute, le bras gauche prenant l'air à la fenêtre.

Bus Thaïlande

Aucun Thaï n'ose s'asseoir à côté du seul occidental du bus. Mais bientôt, un Canadien d'un cinquantaine d'années vient poser son postérieur sur le siège vacant. Évidemment, on commence à parler voyage, mais pas seulement. On se raconte un peu nos vies et je ne vois pas l'heure de trajet passer.

Arrivé à Sukhothaï, je marche depuis la gare routière vers le centre. Un quart d'heure plus tard je trouve mon hébergement. J'ai craqué et je prends un bungalow avec un petit jardin, le cadre parfait pour se détendre un peu.

Bungalow Sukhothaï

Sukhothaï

La principale raison pour laquelle je suis venu ici est l'exploration des ruines du parc historique situé à environ douze kilomètres de la nouvelle ville. Je profite de l'après midi pour explorer brièvement la ville, rien de bien particulier ici. Je commence également à réfléchir à mon programme qui consiste pour l'instant à monter plus au Nord, rien de bien précis.

12/02 : le parc !

J'ai presque réussi à me lever tôt ce matin, presque. Pour 30 baths je pars en direction de la vieille ville, dans un bus qui ressemble à une version allongée d'un tuk-tuk.

Vieux bus Thaïlande

À l'entrée du parc, je loue un vélo pour 30 bahts, c'est possible de le faire à pied mais le vélo c'est l'option confort, et aussi la possibilité d'aller découvrir les alentours.

Les temples me rappellent vraiment Ayuthaya, le soleil est au rendez-vous, comme d'habitude. Les Français eux aussi sont au rendez-vous, il y a mieux pour le dépaysement.

Cite historique Sukhothaï

Parc historique de Sukhothaï

Temples à Sukhothaï

Une fois terminée la partie centrale, je consulte le guide et profite du vélo pour aller explorer les alentours qui comptent également quelques temples. Et là, c'est le changement radical ! Je suis littéralement seul. En m'éloignant d'un kilomètre j'ai déjà le sentiment de m'être perdu dans la campagne thaïlandaise.

A l'écart de la cité principale

Le soleil commence à cogner et je n'ai pas de chapeau, qu'importe, j'improvise un turban avec mon elephant pants, ça va mieux !

Turban elephant pants

Je rentre à Sukhothaï et prends un billet de bus pour Chiang rai, départ le lendemain à 9h, pour 9 heures de bus... De quoi récupérer après cette bonne journée au soleil !

Clément

Read more posts by this author.

Amsterdam, Pays Bas http://clementferey.fr