/ Amérique du nord

Road trip en Gaspésie : côte nord et parc national de la Gaspésie

Profitons d'un week-end prolongé grâce à la fête de la reine (ou fête des patriotes au Québec) pour partir dans un endroit qui fait rêver : la Gaspésie.

Région du Québec située à l'est du Canada, la Gaspésie offre de nombreux paysages très variés et tous aussi majestueux les uns que les autres. C'est donc l'occasion rêvée de profiter une dernière fois de notre voiture pour partir en road trip pendant quatre jours.

Au départ de Chicoutimi, notre première étape sera Matane. Nous optons pour un détour par Québec, l'autre solution étant de traverser le Saint Laurent via un traversier. Pour de simples raisons financières, nous prendrons la route. Le premier jour, le vendredi, est donc majoritairement composé de voiture. Une bonne heure de congestion (embouteillage) à Québec n'arrange rien. Mais il fait beau, et chaud, alors on profite de ce début de trip qui s'annonce parfait !

Début des hostilités

Après la ville de Québec, nous entamons la lente remontée vers le nord, sur cette longue route qui longe le Saint Laurent. Ce dernier s'élargit très rapidement pour atteindre plusieurs dizaines de kilomètres de large. Les paysages commencent à être différents. De larges plaines agricoles se trouvent à notre droite, tandis qu'à gauche, côté fleuve, on trouve une flore rappelant les zones côtières auxquelles nous sommes habitués (dans l'ouest de la France). La route 132 est la route qui longe la côte, et rien que le fait de rouler sur cette route est en soi une superbe expérience de voyage. Elle fait le tour complet de la Gaspésie, et il serait dommage de ne pas l'emprunter. Nous dépassons Matane, et nous nous arrêtons quelques kilomètres plus loin, à l'auberge du Manoir des Sapins.

Auberge du Manoir des sapins, non loin de Matane

L'auberge est paisible, les gens y sont accueillants, et le cadre est parfait. Après une bonne nuit de sommeil, nous nous levons pour aller prendre le petit déjeuner dehors, à quelques mètres du Saint Laurent, là où, la veille, une veillée autour d'un feu de bois avait été organisée.

Petit déjeuner au bord du Saint Laurent, à l'auberge du manoir des sapins

Parc national de la Gaspésie

Un 21 mai, au Québec, tout peut encore arriver. La saison n'est pas encore commencée, la région semble seulement sortir de sa torpeur, tant l'hiver à été long. Je vous conseille donc, et même l'été, de prévoir vos courses avant d'entrer dans le parc, car seul le nécessaire de survie est vendu au centre de découverte et de services du parc. Ça sera donc des sous-marins (sandwichs) pour nous permettre de tenir la journée de randonnée. La ville de Saint-Anne-des-Monts sera toute indiquée pour ces petites emplettes. Son emplacement est stratégique, c'est en effet à cet endroit que l'on quitte la route 132 pour s'engager sur celle qui nous conduira au parc. Pour ceux qui auraient pris un forfait de téléphone, ne comptez plus sur le réseau. En Gaspésie, le réseau est disponible seulement le long de la route touristique principale.

Route 299, dans le parc national de la Gaspésie

Les quelques dizaines de kilomètres qui permettent de rejoindre le centre d'accueil sont dignes d'une carte postale, c'est le cliché du Canada ! Grande route, double ligne jaune centrale, forêts et montagnes à perte de vue... Pour couronner le tout, les Harley-Davidson sont de sortie, ambiance road trip à son paroxysme !

Route 299, le cliché de l'Amérique du nord, dans le parc national de la Gaspésie

On s'arrête déjà pour observer la nature, les paysages, profiter de ce petit coin de paradis.

Rivière, forêt et petite cabane au coeur du Canada

Nous arrivons au centre d'accueil du parc dans lequel nous allons à la quête de renseignements. Initialement, nous voulions aller voir le lac aux Américains qui, d'après les témoignages trouvés, avait l'air particulièrement intéressant. Malheureusement, il vaut mieux être équipé. Le sentier qui y mène ne fait que 1,6 kilomètre, mais il est recouvert d'environ un mètre de neige. Oui, oui, un mètre de neige le 21 mai... Il parait que dans le parc de la Gaspésie, il n'y a que trois mois par an sans neige. L'idéal semble donc l'été ou encore l'automne, surtout au vu des couleurs qu'arborent les arbres à cette période de l'année.

Randonnée du mont Olivine

Nous décidons alors de suivre les conseils de la personne à l'accueil et de nous diriger vers le sentier du mont Olivine. Cette randonnée pourrait être classée de niveau intermédiaire malgré son classement "difficile" accordé par la direction du parc. L'ascension est longue d'environ 4.3 kilomètres lorsque l'on part du stationnement Ruisseau-Isabelle sur la route 299. Le dénivelé est de 365 mètres et le sommet culmine à 670 mètres. En haut, c'est une crête longue d'environ un kilomètre qui nous attend.

La crête du sommet du sentier du mont Olivine

Spectacle grandiose au rendez-vous ! Panorama à 360°, vue sur les monts Chics-chocs aux alentours, ainsi que sur le lac du diable.

Panorama de la vue au sommet du mont Olivine

On en profite pour manger nos sandwichs, un petit vent vient nous rafraichir, nous qui avions eu bien chaud lors de l'ascension.

Astuce : Pour profiter d'une vue encore plus dégagée sur le lac du diable, il faut descendre de quelques mètres de la crête, sur le versant sud ouest. À cet endroit, plus aucun arbre ne gêne la vue, c'est parfait !

Une fois redescendus, nous tentons de prendre la route 16 pour rallier la côte en prenant une nouvelle voie, surtout que celle-ci semble passer en plein coeur du parc. Mais, au bout d'une dizaine de kilomètres sur une route non goudronnée, la neige nous empêche de passer. Environ 20cm de neige nous bloquent, et nous avions bien sûr enlevé les pneus d'hiver juste avant notre départ pour la Gaspésie. Demi-tour, dommage.

Infos pratiques pour le parc

  • Prix : 8,5$ par jour pour un adulte
  • Ouverture : De 8h à 21h, détails [ici](http://www.sepaq.com/pq/gas/information.dot "target="_blank)
  • Accès : De Saint-Anne-des-Monts, prendre la route 299
  • Vêtements : Attention, au sommet du mont Albert par exemple, le climat est celui des zones situées 1000 kilomètres plus au nord. Même en été, il peut faire frais !

De Saint Anne des Monts à Gaspé

Après une bonne randonnée, c'est l'heure de repartir. Le temps nous contraint mais on serait bien restés plus longtemps pour profiter des différents sentiers que l'on peut parcourir dans ce parc national.

Phare de Sainte Marthe de Gaspé
Phare de Sainte-Marthe-de-Gaspé

La carte postale devient différente, la route s'élève régulièrement, quitte parfois les bord des flots pendant quelques kilomètres pour mieux replonger vers la côte. C'est un régal pour les yeux !

Route côtière 132 aux alentours de Grande Vallée

Toujours la route 132

Vue magnifique à Sainte Marthe de Gaspé

Après environ deux heures de route qui semblent bien plus courtes, nous arrivons au Parc national Forillon, à l'est de Gaspé. Nous passons la nuit dans une auberge de jeunesse, et repartons dès le lendemain pour une nouvelle journée intense !

To be continued...