/ Asie

Découvrir Vang Vieng et ses environs

Vang Vieng, petite ville de 25000 habitants, située à mi-chemin entre Vientiane et Luang Prabang attire de plus en plus de touristes chaque année. Bien sûr, une partie importante d'entre eux vient pour le tubbing, activité consistant à descendre la rivière Nam Song sur une chambre à air de camion, tout en s'arrêtant régulièrement dans les bars situés le long du cours d'eau... Mais au delà de cette activité fort distrayante, on peut se faire plaisir en explorant les environs de la ville.

Hotel vue Vang Vieng
Vu de l'hôtel, voici Vang Vieng

Balade en moto

Pour 40 000 kips maximum la journée, vous pouvez louer une petite moto chinoise, du même type que celles que l'on rencontre dans beaucoup de pays asiatiques. C'est l'idéal pour explorer les environs.

D'une cylindrée de 110cc, dotée de suspensions adaptées à un goudron parfait, vous éprouverez peut-être quelques douleurs au postérieur après une journée sur des pistes douteuses. Néanmoins, le charme est là, après tout on n'est pas ici pour le confort ! À noter que ces motos comportent 3 vitesses et sont semi-automatiques, donc pas de souci à se faire, il n'y a pas d'embrayage !

Moto piste vang vieng
N'oubliez pas le chapeau et surtout le foulard pour la poussière...

Grottes

Les falaises de roche karstique sont un des charmes des environs de Vang Vieng. Lors de leur formation, elles ont laissé derrière elles de nombreuses grottes. Certaines se visitent très facilement, d'autres un peu moins.

Partis à l'aveugle car j'avais oublié le guide à l'hôtel (pas évidents les lendemains de tubbing...), nous décidons de nous diriger vers l'extérieur de la ville, selon nos souvenirs. Après avoir emprunté un pont en bois à péage (artisanal mais tous les moyens sont bons pour gagner un peu d'argent), nous sortons de la ville, et souffrons assez rapidement du manque de goudron.

À deux sur la moto, les suspensions ont un peu de mal, c'est un peu tape-cul. À force d'errer, on trouve un panneau nous indiquant des grottes. En suivant cette direction sur quelques centaines de mètres, nous tombons sur de jeunes Laotiens, qui nous proposent de nous guider pour visiter la grotte.

Durant une vingtaine de minutes, nous marchons sous une chaleur écrasante dans le lit d'une rivière asséchée, puis nous atteignons enfin le début de la grotte. La guide, qui n'a pas plus de 15 ans, nous donne de petites lampes frontales et s'engage dans l'antre. Malgré le fait qu'elle porte des tongs et qu'elle n'aie pas de lumière, son agilité et sa connaissance des lieux font qu'elle nous guide parfaitement. Un peu plus loin, nous arrivons nez à nez avec une statue de Bouddha, sculptée à même la roche.

La partie "fun" du parcours peut alors commencer, notre guide nous demande si nous voulons continuer en nous indiquant "small, small". Nous acquiesçons et la suivons. Nous avons rapidement compris le sens de ses mots... Il nous a fallu ramper dans un boyau long de 15 mètres et haut de 60cm environ pour enfin revenir à notre point de départ. C'est drôle d'y repenser, mais sur le coup je dois dire que je n'étais pas tout à fait rassuré, claustrophobes s'abstenir !

Jungle et rizières

L'après midi, nous avons déniché un petit coin de paradis, malheureusement, j'aurai du mal à donner des indications pour s'y rendre... Le GPS nous repère dans une étendue de jungle ne comportant pas la moindre route. Pour s'y rendre, je me souviens que nous avons emprunté plusieurs pistes, au travers de rizières, passant sur de petits ponts en bois à l'aspect précaire, rien de plus précis...

Moto riziere laos
La piste laisse parfois place à de petits chemins serpentants au milieu des rizières

Toujours est-il que nous nous sommes retrouvés au beau milieu de la jungle, et qu'à cet endroit, un vieil homme fort charmant, se promenant constamment avec sa machette propose la visite d'une grotte dont il semble être le propriétaire puisqu'il en détient les clés !

Fleurs jungle Laos
Un vrai coin de paradis

Blue lagoon

Cet endroit, situé à environ 20 minutes de moto de Vang Vieng est une petite oasis au milieu de la jungle. De nombreux Laotiens et touristes viennent s'y détendre, nous avons d'ailleurs été extrêmement bien accueillis par des locaux avec qui nous avons échangé autour d'une [bière bien fraiche](http://backpacking.fr/biere-bon-marche-asie-mythe-realite/" target="_blank).

Le blue lagoon porte bien son nom à certaines périodes de l'année. Je pense que nous avons été plutôt chanceux, mais si vous venez en pleine saison des pluies, le courant et les sédiments charriés par la rivière rendront sûrement l'eau plus trouble que bleue...

Blue Lagoon Vang Vieng

Si vous voulez voir une vidéo récapitulative de notre voyage en Asie du Sud Est, n'hésitez pas à cliquer ici

Photos : Gaël