/ Asie

Cache-cache avec la police vietnamienne

Déjouez le couvre feu dans un bar d'Hanoï

Hanoï, capitale du Vietnam, et ville historique, offre aux backpackers assoiffés par la chaleur comme nous, de se désaltérer pour une somme vraiment ridicule (si vous l'avez manqué, voici ce qu'il faut savoir sur [la bière en Asie](https://backpacking.fr/biere-bon-marche-asie-mythe-realite/ "target="_blank)).

Nous sommes le 14 juillet, et en tant que Français arpentant les rues de la ville un jour de fête nationale, on se dirige tout d'abord vers le quartier Français, où se trouve l'ambassade. Étant seulement touristes, et non expatriés dans le pays, l'entrée de la réception nous est refusée, mais qui ne tente rien n'a rien comme on dit...

Les rues du quartier Français ne sont guère animées, alors direction le bar le plus proche pour obtenir le wifi et chercher des bars où l'on pourrait retrouver des compatriotes avec qui passer la soirée.

Nous remontons donc dans le quartier plus historique d'Hanoï, et c'est finalement ici que les touristes viennent passer leurs soirées. D'innombrables restaurants et bars parsèment les rues du nord de la capitale. Première étape pour nous au Rockstore où nous rencontrons de nombreux expatriés Français, la quarantaine, bien décidés à vivre leur vie ici. Le business à l'air de bien fonctionner au Vietnam.

Pour notre deuxième étape nous errons au hasard des rues quand nous tombons sur un groupe de quatre français faisant un stage ici, nous avons passé toute la soirée avec eux.

Ici, la fête est censée se finir tôt, et à minuit les bars sont contraints de fermer. Seulement, quelques enseignes restent ouvertes. Depuis l'extérieur on pourrait croire que tout est fermé, alors qu'en réalité, la fête bat son plein !

Après minuit, si vous êtes dans un bar qui décide de contourner la loi, alors vous verrez les rideaux de fer se fermer pour faire croire à la police que l'endroit est clot. Dans le même temps, des guetteurs se placent dans la rue pour alerter de l'arrivée de celle-ci.

Et c'est la que ça devient drôle. Si le guetteur voit la police arriver, alors la musique s'éteint et tout le monde se tait dans le bar... Pendant quelques minutes, c'est le silence... Puis la fête reprend comme si de rien n'était !

Cela nous est arrivé plusieurs fois lors de nos deux soirées passées à Hanoï. Le deuxième soir, la police s'est entêtée au bout de quelques passages et a décidé d'investir les lieux. Nous avons alors été priés par les propriétaires du bar de nous rendre dans une première salle, faisant office de réserve pour les stocks du bar. Ambiance étrange, avec la pression de l'arrivée imminente de la police. Les propriétaires eux ont l'air beaucoup plus angoissés que nous, touristes... Finalement, on nous fait bouger dans une deuxième salle. Là, je commence à me dire que l'on va nous faire partir par une ruelle située derrière le bar. Mais je n'ai pas le temps de réfléchir plus amplement que la porte s'ouvre, laissant place aux uniforme verts des forces de l'ordre vietnamiennes, qui nous ont simplement dit de partir du bar...

*Petite vidéo qui montre le bar, et la réserve où on nous a conduit*

Le bar quant à lui, a sûrement laissé un gros billet aux policiers pour ne pas risquer plus d'ennuis.