/ Asie

Marchés flottants au Vietnam

Réveil : 4h45. Après une courte nuit de sommeil, il est grand temps de se lever pour assister à ce spectacle matinal, j'ai nommé les marchés flottants vietnamiens.

Lever de soleil Can Tho, au Vietnam

Ici, à Can Tho, au sud du Vietnam, les touristes ne viennent quasiment que pour ça. La ville de plus d'un million d'habitants ne regorge pas de lieux touristiques.

Située dans le delta du Mékong, la ville est le point de départ de nombreux curieux, voulant observer cette ancienne tradition, conservée dans le but d'attirer des touristes dans la région. Évidemment, les centaines de touristes Chinois, entassés dans des bateaux rapides, ne donneront pas forcément un côté authentique à la chose.

Bateau marché flottant

Initialement, nous voulions louer des scooters pour pouvoir nous promener l'après midi aux alentours. Malheureusement, impossible de louer un scooter dans cette ville, la seule attraction autorisée pour les touristes semble être la visite des marchés flottants en bateau. Faites d'ailleurs bien attention à négocier le prix de la croisière, il est facile de se faire avoir !

Tant pis, nous avons donc fait un tour de la ville à pied, et le temps nous a presque paru long, tant cette ville a peu à offrir d'intéressant aux touristes. Peut-être suis-je trop dur, mais c'est la première fois que nous nous sommes presque ennuyés en deux mois.

Le soir, on décide tout de même de se faire plaisir en goutant quelques plats originaux : serpent pour Gaël, crocodile pour ma part. Verdict : le serpent est un peu caoutchouteux, pas très tendre, le crocodile en revanche était parfait !

Le lendemain donc, départ aux alentours de 5h du matin, pas de petit déjeuner. Nous rejoignons une femme rencontrée la veille, avec qui nous avions conclu un marché pour être transportés au travers des différents marchés flottants.

Le quai d'embarquement pour backpackers
Le quai d'embarquement des passagers, rustique

Nous avons opté pour la version "longue". En réalité, il existe deux différents marchés flottants que l'on peut rallier depuis Can Tho. Le premier est celui de Cai Rang. La rivière est plutôt large, mais le marché prend toute la largeur de celle-ci ! Ce premier marché est vraiment grand, et l'on a l'impression qu'il y a presque plus de touristes que de locaux. Pour l'authenticité, c'est un peu raté ! Mais, les vieilles embarcations sont pleines à craquer, les odeurs viennent doucement nous titiller les narines, on va finir par avoir faim !

Notre brave guide et conducteur de bateau profite de ce premier arrêt pour changer de moteur. Oui oui, pas de problème pour cela visiblement. En cinq minutes, nous voilà repartis !

Changement de moteur sur le marché

Comme je le disais précédemment, nous avions opté pour le "long" trajet. Nous allons donc continuer notre petit périple pour atteindre un second marché flottant.

Marché flottant asiatique, typique du Vietnam

Ici, les touristes sont beaucoup moins nombreux, le marché est très petit, à taille humaine. Notre guide nous dégotte quelques petites choses à grignoter, presque tout est excellent ! Je dis bien presque, car c'était sans compter sur le durian qu'il nous a offert. Ce fruit dégage une odeur particulièrement horrible, et pour le goût, les avis sont partagés, mais nous n'avons pas été convaincus... À tester si vous allez en Asie, au moins pour la curiosité !

C'est à ce moment là que nous observons l'objet tant convoité : le nón lá, le célèbre chapeau conique. Si il s'agit d'un souvenir presque commun lors d'un voyage en Asie, le fait de l'avoir acheté sur un marché flottant au Vietnam lui donne une bonne valeur sentimentale à mes yeux, un excellent souvenir en soi !

Marché flottant, chapeaux coniques au Vietnam

Nous continuons notre tour en nous éloignant de la rivière principale, à travers des canaux. On s'éloigne donc aussi de la foule, et on traverse de petits villages qui semblent posés sur l'eau. Parfois notre guide s'arrête pour nous faire marcher, je ne sais pas exactement pourquoi, mais ça a du bon : on découvre différemment l'endroit.

Marche dans la végétation vietnamienne

On en profite d'ailleurs pour faire une pause dans une auberge de jeunesse qui semble plantée là, au bord de la jungle.

Sur la dernière partie du trajets dans ces canaux, nous en avons même profité pour prendre la barre du bateau, et son système rudiementaire de guidage : un seul axe, sur lequel se trouve le moteur, que l'on fait tourner pour aller dans la bonne direction, ou que l'on relève si le fond devient peu profond... Pratique !

Aux commandes d'un bateau vietnamien

À la suite de cette journée bien remplie, nous prenons le bus, en direction de Chau Doc, pour y prendre un bateau le lendemain matin, et rejoindre Phnom Penh, capitale du Cambodge... À suivre !

Si vous voulez voir une vidéo récapitulative de notre voyage en Asie du Sud Est, n'hésitez pas à cliquer ici

Photos : Gaël